Si il y a bien une pièce de mon dressing que j’ai tenté de coudre, c’est bien lui. Le jean!

Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais toutes mes tentatives se sont soldées par un échec. Mon égo en a pris un coup, mais c’est au dessus de mes compétences. Et si vous saviez comme ça m’ennuie…

Parce que si je savais coudre mes propres jeans, je ne serais pas obligée de passer si longtemps à chercher le jean idéal.

Parce que de ce coté là je suis assez difficile. Il existe une infinité de formes, mais rares sont celles qui me plaisent. Et que dire du point de vue de la morphologie…là c’est le casse-tête assuré. Je suis grande, j’ai des hanches larges, et certaines pièces me vont aussi bien qu’un sac à patate.

Il y a ceux que j’ai essayé, ceux que j’ai adoré, et ceux que j’aime moyennement. Et il y a celui que je n’ai pas encore trouvé.

Déjà, mon premier jean et premier coup de coeur vestimentaire, c’est le bootcut. Evasé en bas, il a été mon uniforme pensant des années. Je le portais avec des baskets et des robes. Pas très élégant, mais à l’époque, j’étais bien dedans. C’est le genre de jean que j’usais jusqu’à la corde. Quand les trous devenaient trop grands, je me faisais une raison. J’en rachetais un nouveau, mais j’avais du mal à m’en séparer. C’était vraiment LA pièce incontournable de mes « jeunes années ».

Après, j’ai commencé à porter des bottes et des bottines. Les baskets, c’est devenu délicat, parce que j’ai déménagé en montagne. Alors entre le froid et la neige, le printemps et l’été cumulés durent en moyenne deux mois. Il a fallu changer très vite les habitudes vestimentaires.

Le bootcut pour les chaussures d’hiver, c’est de suite plus compliqué. C’est là que j’ai découvert le slim. Là, c’était plus pour le coté pratique, mais je n’ai jamais adhéré à la forme du vêtement. J’ai fait comme j’ai pu, j’ai essayé de l’accesoriser avec de jolis hauts et des bottes un peu sympa. Je pense dans l’ensemble m’en être bien sortie, mais ce n’est pas ma préférence, même des années après.

Je leur reconnais encore aujourd’hui un coté polyvalent très pratique.

Et puis il y a celui que je cherche toujours. Un jean ni trop évasé, ni trop serré. Quelque chose de droit, que je puisse porter avec toutes les chaussures que je veux. Quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Un pantalon qu’on ne trouve pas dans toutes les chaines de vêtement comme la Halle et compagnie. Alors je cherche, j’ai quelques pistes, mais je n’ose pas acheter sans essayer. Parce que jusqu’à présent je ne les ai trouvé que sur le web.

Mais je ne désespère pas, je sais que je finirai par trouver Le jean de mes rêves!

Quelques images tirées de Pinterest pour illustrer ce que je recherche (des suggestions de boutiques, peut-être? N’hésitez pas!)

le jean de mes rêves

le jean de mes rêves

le jean de mes rêves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *